Conseils jardinages ou les abc du jardin

Voici une mine de conseils récolter sur le web qui touchent au différentes activités du jardinage :

Géranium : Pour éviter la pourriture des boutures de géranium, pensez à enlever les stipules (écailles) à la base des feuilles.

Semis : Pour les semis en caissettes de graines très fines utilisez une salière. Le semis sera plus régulier.

Semis : Pour le semis de gazon vous pouvez mélanger du sable sec à vos semences. Cela doublera le volume à semer ce qui vous permettra de faire deux passes de semis en les croisant.

Semis : Au potager, prévoyez les espaces entre vos sillons de la taille de l’outil qui vous servira au binage.

Semis : Pour enterrer parfaitement vos semences de gazon faites deux passages croisés avec un croc à 4 dents.

Semis : Après le retournement de votre terrain vous pouvez utiliser votre petite échelle en aluminium que vous aurez attaché à une corde. Ainsi, en faisant plusieurs passages en tous sens, vous aurez très facilement dégrossi le travail de nivellement.

Semis : On trouve maintenant dans le commerce des graines enrobées. Utilisez les pour vos retouches sur votre gazon. De plus, elles n’attirent pas les oiseaux.

Protection d’hiver : Suivant votre région, vous trouverez facilement des feuilles ou des aiguilles de pins que vous disposerez sans les tasser au pied des plantes sensibles.

Protection d’hiver : Les pieds de clématites sont très fragiles. Pensez à les protéger avec une tuile canal disposé debout et légèrement enterrée ou en plantant un petit arbuste devant.

Mauvaises herbes : En période sèche, pour désherber facilement, prévoyez un arrosage copieux la veille.

Mauvaise herbes : L’écorce de pins est idéale pour limiter l’envahissement des massifs par les herbes indésirables. Mais il est impératif d’en mettre au minimum 6 cm. Evitez néanmoins dans mettre dans les massifs de rosiers, l’écorce acidifie le sol, et les rosiers n’aiment guère.

Bassin : Si vous avez des poissons dans votre bassin pensez à laisser un trou dans la glace afin de les retrouver au printemps. Pensez à laisser de l’air entre le niveau d’eau et le niveau de glace. 7 à 8 cm suffiront à donner aux poissons assez d’air pour bien respirer. Un truc très connu consiste à mettre un fagot de bois en suspension ou un ballon.

Bassin : Pour mieux protéger les souches de vos plantes aquatiques, remontez le niveau d’eau si besoin.

Gazon : Si vous avez pris du retard pour semer votre gazon d’automne, profitez donc de ce contretemps pour labourer et amender et dès que les mauvaises herbes pointent, traitez avec un désherbant à base de glyphosate du genre “roundup”. Vous sèmerez dès le mois de mars.

Antigel : C’est dés novembre qu’il faut s’attendre à l’arrivée du froid. Ne taillez jamais trop tôt les rosiers, vivaces ou petits arbustes. Contentez-vous d’un petit nettoyage en attendant la fin février pour la vraie taille. Ainsi vos plantes traverseront l’hiver sans problème et les jeunes pousses seront à l’abri du froid.

Composition des sols – Argileux : Souvent riche il retient aussi très bien l’eau et les engrais. – Silicieux : Les sols de bord de mer, très perméable et toujours facile à travailler. Pauvre en éléments fertilisants. – Calcaire : Sol pauvre et perméable, sec en été et boueux en hiver – Humifère : Sol acide propice à certaines plantes dites de terre de bruyère. Riche en éléments fertilisants

Engrais : La composition des engrais complets est indiquée par trois chiffres. Ex: 6.15.30. Ces chiffres correspondent respectivement au pourcentage d’azote pour le 6, d’acide phosphorique pour le 15 et de potasse pour le 30. La formule est appelée NPK. Dans l’exemple nous avons 6 kg d’azote pour 100 kg d’engrais. Dans cet exemple notre engrais est pauvre en azote mais riche en potasse. On l’utilisera donc en fumure de fond à l’automne et en entretien sur les fruitiers. Plus riche en azote (N) c’est un engrais de printemps utilisé sur les gazons et les haies.

Plantations : Pensez à planter dés le début de l’automne les conifères et plantes de terre de bruyère. Il est effectivement mieux de les planter tant que la terre est chaude. La reprise n’en sera que meilleure.

Plantation : Au moment de planter un arbre pensez à lever la tête afin de voir si sa cîme ne risque pas avec le temps d’atteindre une ligne EDF ou de téléphone.

Plantation : Avant de planter vos arbustes élevés en conteneur, pensez à les tremper dans une bassine ou une brouette pleine d’eau plusieurs minutes. Si le système racinaire est très dense, griffez la motte afin de ressortir un peu les racines.

Plantation : Evitez de planter les plantes sensibles aux araignées rouges à proximités des murs blancs qui provoque une réverbération ainsi que dans des zones trop chaudes du jardin..

Plantation : Pour les plantes cultivées en pleine terre prenez soin d’enlever le panier plastique en évitant de blesser les racines. S’il est vraiment trop prisonnier, coupez avec la pointe du sécateur le maximum.

Plantation : Les arbres en racines nues subissent des dégâts au moment de leur arrachage. Retaillez proprement ces racines et vérifiez les toutes.

Bouture : Les boutures en plançon utilisées principalement pour produire les peupliers ne doivent pas être mise en place directement. Il est préférable de les faire enraciner en zone humide et de les arracher 1 ans après. Ceci permettra la taille correcte du système racinaire.

Au potager : Quand la terre est humide, pensez à disposer des planches de bois dans les rangs ou vous devez aller. C’est aussi bon pour vos chaussures que pour le sol.

Rosiers : Évitez toujours de bêcher les massifs de rosiers ou faites le avec une fourche – bêche, moins dangereuses pour les racines.

Bon sens : Au fond du jardin le puits est l’ami du jardinier s’il procure assez d’eau pour les arrosages. Mais surtout, pensez à bien fermer le dessus afin d’éviter les accidents.

Haie : La haie de mélange ou champêtre à l’énorme intérêt, en plus de son esthétisme, de ne pas disparaître entière suite à une attaque d’insectes ou d’une maladie. Elle a en plus l’avantage d’être beaucoup moins difficile à tailler.

Bulbes : Pour faire grossir vos bulbes pour l’année suivante, ne les défanez pas Trop tôt et arrosez les si besoin.

Engrais : Au moment de vos amendements d’hiver, évitez de mettre un engrais qui contient de l’azote. L’azote ne se fixe pas et à cette époque les plantes ne vont pas l’absorber. Donc écologie rime avec économie.

Engrais vert : La moutarde est idéale comme engrais vert pour renourrir votre potager. Semez en septembre et enfouissez en novembre.

Fumier : Si vous avez la chance de pouvoir vous en procurer, prévoyez environ 300 à 400 kg pour 100 m2. Veillez à ce qu’il soit déjà bien décomposé. Recommencer tous les 3 ans.

Gazon : En période printanière, tondez toutes les semaines assez court. Par temps sec et chaud, diminuez les tontes et remontez le réglage de hauteur de coupe de votre tondeuse.

Bouture en plançon : La bouture en plançon consiste à prendre des branches de l’année de peuplier ou de saule et de l,50 m à 2 m et de les planter en milieu humide.

Rosiers : Mi mars c’est la fin des plantations. Si vous n’avez pas encore taillé,c’est le moment. Taillez court en conservant 3 a 5 branches en bol.Vous pouvez deja passer un insecticide a base d’huile et un fongicide, cela diminuera l’importance d’une attaque, notamment de pucerons.

Tomates :Quand vos plants comptent 3 ou 4 feuilles, vous pouvez commencer à les repiquer.

Bulbes : En mars coupez les feuilles jaunes des bulbes qui sont déjà fleuris. Ceci aide le bulbe à garder toute la sève et donc à le faire murir Gazon : 15 mars c’est le moment de semer les gazons.Sur les gazons déjà établis traitez avec un herbicide sélectif et faite un premier apport d’azote.(amonitrate)

conseils jardin
Planting spring flowers in the sunny garden