Voici comment mettre en place et entretenir un mur végétal


L’idée du mur végétal n’est pas issue de l’esprit humain mais bien de dame nature elle-même ! En effet, on trouve de nombreuses régions où la végétation pousse naturellement à la verticale : Pyrénées, Antilles, Amérique du nord… Il suffit de réunir quelques conditions afin que les végétaux puissent pousser de cette façon : d’abord une rugosité faible de la paroi afin que les plantes puissent s’enraciner, ensuite un arrosage continu.

Ces conditions sont souvent réunies près des sources ou cascade notamment. Les parois végétalisées naturelles sont donc plus nombreuses qu’on ne le pense.

De telles conditions sont reproduites dans des lieux tels que les moulins, lavoirs, écluses et autres. Les roches suintantes y sont souvent assaillies par un cordon de végétation. La flore que l’on y trouve est composée de 2 sortes de plantes, certaines aimants l’eau, d’autres adaptées à la sécheresse. Ceci s’explique par le fait que si l’eau vient à manquer, les premières entrent en période de repos tandis que les autres restent en végétation.

Mur végétal intérieur

Outre les murs extérieurs, on peut aussi installer des murs végétaux en intérieur. Il faudra simplement apporter plus de lumière, grâce à des spots encastrés par exemple. Il peut ainsi être placé dans n’importe quelle pièce. Choisissez un substrat adapté (nappe d’irrigation, sphaigne, feutre horticole), associé à une pompe en circuit fermé, de façon à ce que les plantes choisies puissent coloniser le mur. Un paysagiste mur végétal à Paris saura vous orienter vers la configuration qui s’adapte le mieux à votre intérieur.

Avantages du mur végétal

Au delà de l’aspect esthétique, un mur végétal présente des atouts environnementaux. C’est en effet un isolant thermique et auditif naturel. En France, le mur végétal est avant tout décoratif, tandis qu’outre atlantique, il joue plutôt le rôle de purificateur d’air.

En été, l’évapotranspiration va rafraichir l’air et réguler l’humidité. En hiver, il ne peut jouer le rôle d’isolant à lui seul mais rend les murs plus isolants en asséchant les fondations et en protégeant les murs de la pluie. Il protège également le bâtiment contre la corrosion (pluies acides, pollution…).

Le mur végétal va aussi dépolluer l’air, augmenter la production d’oxygène et avoir un effet déstressant (la présence de végétaux a des pouvoirs apaisants). Dans certains cas, il peut être irrigué par des eaux usées ou de pluies.

installation mur végétal

La mise en place d’un mur végétalisé

Plusieurs techniques existent : on peut utiliser des végétaux adaptés aux milieux secs et pauvres (cactus, plantes grasses…).On peut utiliser également un système plus sophistiqué, grâce à des substrats ayant une bonne capacité de rétention et de redistribution de l’eau, ou grâce à des supports en feutre horticole où l’eau s’enrichira en éléments nutritifs. Dans les systèmes les plus sophistiqués, l’arrosage forme un circuit fermé qui peut même être automatisé.

On peut aménager une façade de plusieurs façons, soit à partir du sol avec des plantes grimpantes, soit via des jardinières, ou encore via un mur végétal.
Un mur végétal peut être installé aussi bien en intérieur qu’en extérieur, avec ou sans lumière artificielle.

Entretien d’un mur végétal

La taille de végétaux est nécessaire. Intervenez si une plante devient trop encombrante ou qu’elle étouffe les autres. Retirez régulièrement les feuilles mortes, surtout sur les murs végétaux intérieurs. En extérieur, en période de forte croissance, les végétaux auront besoin d’être taillés, notamment si l’aspect esthétique est menacé. Faites adhérer les rejets de plantes rampantes au support (avec une bande agrafée si le support est une plaque, sinon utilisez un fil en inox pour que la plante s’enracine). À l’intérieur, cette opération est surtout utile aux ficus et misères, à l’extérieur elle concernera par exemple les fusains.

Si vous souhaitez changer une plante, utilisez la même technique de plantation que sur la composition originale. Le mieux est d’ouvrir la poche de plantation et de la vider, puis de remplir avec du substrat et une nouvelle plante. Pour les murs végétaux aux parois sandwichs, extrayez simplement la plante pour la remplacer. Ne replantez pas au même endroit une plante qui n’a pas tenu.